Aujourd'hui est lundi, pas LUNDI NOIR (SCHWARZER MONTAG) !

27.11.2017

img

Chevreuils, Michigan, c. 1912; George Shiras © National Geographic Creative Archive (en haut), horde de loups, Untervaz, 19.01.2014; Rebé Gadient © KORA.

 

Des images de notre présent  et des images à ne pas oublier. Des photographies de George Shiras et des photographies n'existant plus («Der Zerfall» / «Le déclin»). Des entretiens sur la photographie avec Alixandra Fazzina, Pep Bonet ou Nancy Borowick et des conversations jamais été menées.


Il y a trois ans, KEYSTONE lançait la plateforme photographique SCHWARZER MONTAG (LUNDI NOIR). Après les neuf premiers événements, nous avons fait une pause pour réfléchir et nous sommes revenus tout d'abord avec « Das Tuch » (« Le drap », février 2016), puis « Der Zug » (« Le train », avril 2016), « Die Katzen » (« Les chats », juin 2016), « Der Zerfall » (« Le déclin », septembre 2016), un entretien avec Alixandra Fazzina et Pep Bonet (octobre 2016), « Die Fotofalle » (« Piège photographique », février 2017), un entretien avec Nancy Borowick à propos de son livre «The Family Imprint. A Daughter’s Portrait of Love and Loss» (mars 2017), « Die Flüchtlinge » (« Les réfugiés », mai 2017) et enfin « Dummies » (juin 2017).

La photographie a toujours été au centre. C'est toujours le média lui-même que nous avons voulu traiter. Puis nous avons publié un journal pour chaque événement. Nous vous invitons à relire le texte « LAFERZL » d'Ann Cotten (« Der Zerfall »), ou le texte de Valentin Groebner sur «FLÜCHTLINGSFOTOGRAFIE»  (« Die Flüchtlinge ») ou l'analyse « Maquette hin - Maquette her » d'André Vladimir-Heiz (« Dummies »). Ces textes sont de vrais bijoux et les journaux méritent d’être archivés pour les relire à tout moment - et se replonger dans les sujets.

Le SCHWARZER MONTAG continue, nous ne savons pas encore quand, mais il continuera. Nous faisons une pause pour réfléchir, nous sommes à la recherche de nouvelles formes et de nouvelles idées. Nous sommes convaincus de la nécessité d'une plateforme photographique, brute, indépendante et engagée, uniquement sur le média lui-même. Soyez patient, le SCHWARZER MONTAG reviendra en force!

 


«Schwarzer Montag» au Westflügel, Viaduktstrasse 21, 8005 Zurich
www.schwarzermontag.ch  |  schwarzermontag@keystone.ch

 

 

SCHWARZER MONTAG montre «Dummies»

03.07.2017

img

Extrait du journal « Dummies »

 

Pour « Silent Histories », le photographe japonais  Kazuma Obara a réalisé deux douzaines de modèles. A chaque fois, il a remis en question ses angles d’approche, sur la forme et le format, mais aussi sur les séquences et le fond. Ceci pour s’approcher au plus près du produit désiré et qui sera finalement publié. Son nouveau projet s’appelle « 30 ». Il est constitué des livres « Everlasting » et « Exposure » et la reproduction d’un journal. Pour trouver la forme définitive des deux livres, il a à nouveau créé de multiples modèles – dummies.

Le lundi 3 juillet 2017, dès 18h30, nous présenterons au SCHWARZER MONTAG le travail de Kazuma Obara sur ses dummies. A côté des environs 40 dummies de Kazuma Obara des dummies de sept autres photographes seront exposé. En plus les travaux qui seront réalisés lors du workshop « Dummy Photobook » seront aussi présentés le 3 juillet 2017 dans le cadre du SCHWARZER MONTAG.

Nous vous invitons le lundi 3 juillet 2017 à partir de 18 heures cordialement à cette manifestation de SCHWARZER MONTAG au  Westflügel. Kazuma Obara sera présent lors de cet événement.

Lors du SCHWARZER MONTAG paraîtra le journal « Dummies » avec un texte d’André Vladimir Heiz. Le journal sera disponible le lundi 3 juillet 2017 au Westflügel ou peut être commandé ici gratuitement.


«Schwarzer Montag» im Westflügel, Viaduktstrasse 21, 8005 Zürich
www.schwarzermontag.ch  |  schwarzermontag@keystone.ch

 

 

«Les réfugiés» (Die Flüchtlinge)

08.05.2017

img

Photos © Christian Grund und © Mads Nissen

 

SCHWARZER MONTAG présente avec «Les réfugiés» (Die Flüchtlinge) le travail de deux photographes: Christian Grund (image à gauche) et Mads Nissen (image à droite). Les photographes étaient tous deux plus ou moins en même temps au même endroit, à Belgrade en Serbie, afin de documenter le sort des réfugiés, souvent encore mineurs.

En présentant les deux traivaux en face-à-face, il est possible de raconter une histoire qui nous montre les images en direct, qui nous sensibilise à l'image elle-même mais aussi à la réflexion sur le média.

Le lundi, 8 mai 2017, à partir de 18h30, nous discuterons avec les deux photographes Christian Grund et Mads Nissen sur leur travail mais aussi sur la photographie de réfugiés. L'entretient sera animé par Valentin Groebner. Nous vous invitons cordialement à cette manifestation qui aura lieu au Westflügel à Zurich.

 

Lors de cette manifestation SCHWARZER MONTAG publiera le journal «Die Flüchtlinge» (en allemand). Vous pouvez obtenir le journal dès le 8 mai 2017 au Westflügel ou le commander gratuitement ici.


«Schwarzer Montag» im Westflügel, Viaduktstrasse 21, 8005 Zürich
www.schwarzermontag.ch  |  schwarzermontag@keystone.ch

 

 

© 2018 KEYSTONE Impressum Contact | FAQ | Conditions générales